Crise de l'élevage où sont passés les acteurs de marché ?

Depuis un mois le bocage s'enflamme régulièrement en particulier dans l'Ouest. "Nuit de la détresse" , blocage de GMS , de laiteries , manifestations devant des permanences parlementaires parfois assez violemment comme ce fut le cas chez moi à Bayeux ... a coté de cela les GMS notamment Leclerc ( avec une tribune pleine page trés bien faite aujourd'hui dans la presse régionale ) communiquent sur leur compréhension de la situation et leur bonne volonté , de nombreux hommes politiques publient des communiqués de soutien aussi bien pensants qu'inutiles , le Sénat à la demande de la FNSEA tient table ronde et son président tient à se faire l'echo de la détresse ... cela fait beaucoup d'échos et

Après la nuit de la détresse, une aurore stratégique ?

La nuit du 2 juillet a été baptisée nuit de la détresse agricole par le syndicalisme. La colère des agriculteurs s’est surtout manifestée dans l’Ouest et les défilés ont parfois pris, comme souvent, l’allure de mini salon du machinisme agricole avec défilés de tracteurs dernier cri ! Traverser la ville, à la tombée de la nuit, en groupe, en klaxonnant au volant d’une grosse machine rassure, donne un sentiment de puissance et de revanche face aux citadins comme j’ai pu le vivre hier soir dans ma ville de Bayeux. Ce mouvement permet de canaliser une colère et à une organisation syndicale, très chahutée lors de la crise de 2009 de tenter de garder le contrôle ,même si son président a rudement

Posts Récents
Recherches par Tags 
Suivez moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Suivez moi

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic

© 2015 Jean-Marie SERONIE