Suivez moi

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic

© 2015 Jean-Marie SERONIE

 

Le mouvement, clef de la performance agricole demain ?

Le contexte agricole change profondément depuis quelques années et génère de nouvelles pratiques pour les agriculteurs. Peu à peu ce changement profond s’accompagne d’outils nouveaux.
Derrière ces évolutions se dessine sans doute progressivement un nouveau regard sur l’exploitation agricole.

 

Dépasser la logique d’ajustements

La PAC, très sécurisante jusqu’à une période récente, a favorisé l’investissement dans les exploitations et donc le remplacement du travail par le capital. Dans un premier temps, l’exposition au marché et l’incertitude sur les prix conduit un secteur économique mal préparé, à un repli des investissements et une frilosité des acteurs.

Or être en prise avec le marché cela veut certes dire être confronté à la volatilité des prix et à la concurrence, mais aussi, s’adapter en permanence aux exigences des marchés quant à la qualité des produits et des pratiques et rechercher en permanence de la valeur ajoutée. Cela suppose donc changement périodique de production voire de positionnement stratégique. 

.....

 

Ajourd’hui, la fiscalité agricole française n’est plus en phase avec les exigences d’une gestion efficace et dynamique de l’entreprise agricole, notamment à cause de la volatilité des cours et de l’exigence d’adaptation aux marchés.

Face à ce constat, un groupe d’experts économistes et fiscalistes de CERFRANCE, réseau indépendant de conseil et d’expertise comptable, a mené une réflexion pour une modernisation de la fiscalité agricole.